< retour
 
Equipements
 
C'est l'ensemble du matériel qui permet à un scaphandrier Pieds-Lourds de descendre et de séjourner sous l'eau. Ces équipements évolueront très peu au cours des décennies après 1890, car ils étaient déjà bien finalisés. Les casques et les chaussures ont une rubrique à part entière.
 
Vêtement de plongée pour casque 12 boulons.
 
Appelé souvent " peau de bouc " sûrement à cause de leur odeur… le vêtement est constitué de deux pièces de toile tissée serrée, qui sont séparées et collées par une feuille en caoutchouc.
La collerette, en caoutchouc vulcanisé, de bonne épaisseur est percée de douze trous pour le passage des goujons de la pèlerine. L'étanchéité entre le vêtement et le casque se fait à cet endroit.

Vêtement de plongée pour casque 3 boulons
 
Cette " peau de bouc " fabriquée par Draeger est prévue pour un casque à trois boulons, elle possède un laçage à l'arrière des jambes, pour serrer le vêtement en limitant ainsi le risque d'une remontée en " ballon "…

Emballage Siebe-Gorman
 
Boite d'origine en carton pour une peau de bouc 6 boulons Siebe-Gorman.

Sous-vêtements en laine.
 
Chandail, caleçon long, chaussettes longues et bonnet sont indispensables pour protéger le plongeur du froid et du ruissellement de la condensation. Le bonnet protège la tête des chocs contre l'intérieur du casque. En France, par tradition leur bonnet en tricot est rouge en hommage à la tenue des bagnards qui furent, volontaires ou pas… les premiers scaphandriers.

Coussin d'épaules.
 
Pour soulager un peu le scaphandrier du poids du casque sur ses épaules, un coussin en kapok est mis sur son lainage, juste sous la peau de bouc.

Poids ventral Ch. PETIT
 
Classique poids ventral en plomb Charles PETIT, il date du début du siècle.

 


Plombs ventral et dorsal R. Piel

Détails
 
Plombs ventral et dorsal français de marque Piel, avec leurs attaches et la sous-cutale en cuir. Ils sont souvent appelés 'médailles'.

Poids en bois R.Piel
 
Pas d'explication vraiment convaincante pour ces poids en bois, ils ressemblent à des contre-moules pour du moulage perdu, mais tous les moules de poids en plomb connus sont en fonte...

Plombs Scauda
 
Ces plombs ont conservé la forme typique de cœur des premiers poids Denayrouze. Ils sont moins lourds que les plombs des équipements C. Petit.

Plombs Siebe-Gorman.
 
Classique plomb ventral, avec ses attaches sur la collerette. La corde de sécurité ou "main-courante" passe en son milieu pour être facilement retrouvée.

Poids anglais Siebe-Gorman en bronze
 
Très beaux poids en bronze, moulés avec le nom Siebe-Gorman, mais ils ne sont présentés sur aucun des nombreux catalogues de cette firme…

Poids anglais Heinke en bronze
 
Comme pour les poids anglais en bronze, ce type de poids n’est pas présenté sur les catalogues de la marque…

Poids anglais Heinke
 
Un peu différents des poids en plomb Siebe-Gorman, ils sont d'un poids très proche.

Plombs Galéazzi.

Détails
 
Plombs de forme classique,mais avec une fixation particulière, leurs cordes forment un brellage, sans attache sur la collerette.

Plombs Marine Italienne
 
De type à bretelles, et sans aucun marquage, ils sont de fabrication interne de la Marine Italienne.

Poids ventral et dorsal allemands Hagenuk.
 
Avant la généralisation des "crochets mousquetons" Draeger, et pour l'exportation, Hagenuk avait conservé sur ses casques les supports "champignons" pour accrocher ses poids fabriqués en fonte, plus économiques et moins "modifiables" qu'en plomb…

 


Poids ventral allemand Karl Bernhardt
 
Les poids allemands sont généralement en fonte, présentant ainsi une meilleure sécurité, car ils ne peuvent pas être "dégraissés", c'est-à-dire allégé, ce qui est possible de faire avec des poids en plomb, et cela peut présenter un grand risque pour le plongeur. Ce poids, avec des attaches "champignon" possède une intéressante plaque constructeur "Ing Karl Bernhardt". Cette société a débuté la fabrication de matériel pour scaphandrier en 1926 et sera entièrement détruite par un bombardement sur Hambourg en 1943.

 


Poids bouteilles allemand " Draeger" en bronze.
 
Le fabricant Draeger a été le premier, au début du XX ième siècle, et par la suite presque le seul, à remplacer le plomb ventral, par un lestage en bronze contenant des petites bouteilles d'air comprimé, de sécurité, permettant ainsi une autonomie complète aux scaphandriers, de plusieurs précieuses minutes, suivant sa profondeur. Le poids bouteilles présenté est en bronze avec ses marquages gravés, seuls les 250 premiers furent fabriqués en bronze. Les suivants le furent en fonte.


Poids bouteilles Draeger fonte 1° modèle.
 
Plus économique, la fonte remplace rapidement le bronze pour la fabrication du poids qui contient deux bouteilles de 0,6 litre à 150 atm. Elle reste identique au modèle bronze.

Poids bouteilles Draeger DM20, 2° modèle.
 
Dans les années 30, Draeger améliore ses poids bouteilles par les modifications suivantes:
- En conservant le même volume des bouteilles, la pression de service passe de 150 à 200 atm avec 300 atm en pression d'essais.
- Le robinet de commande est sur le haut des bouteilles, plus pratique à manœuvrer et moins "accrocheur" ( problèmes signalés lors des essais par la Marine Française, étude de 1936 par le Médecin en Chef Charles Héderer …)
- Les crochets mousquetons sont plus larges, pour laisser passer facilement un doigt ganté sur leur barrette de verrouillage.

Poids bouteilles Draeger DM40, 2° modèle.
 
Ils sont identiques aux poids bouteilles du DM20, sauf leur poids de 19kg et le volume des bouteilles qui est de 1 litre chacune. A l'usage ce poids bouteilles ne reste pas qu'un équipement de sécurité en cas de… mais il est utilisé en permanence à la descente comme à la montée comme "stab" avec l'habit comme gilet… il peut éviter aussi un coup de surpression suite à une chute.

Poids dorsal Draeger 1° modèle
 
Les deux modèles de poids sont identiques sauf les crochets agrafes plus étroits sur le 1° modèle. Il est prévu pour le scaphandre à air comprimé de surface mais il peut aussi remplacer le recycleur DM20 ou DM40 pour les plongées à air.

Poids d'assise Draeger.
 
Maintenu par la sous-cutale au niveau du fessier, ce poids reste une particularité du fabricant Draeger, car à notre connaissance aucun autre constructeur dans le monde ne l'a proposé. Il présente pourtant certains avantages en abaissant le point de gravité du scaphandrier et peut lui permettre de travailler assis…

Recycleur dorsal Draeger DM 40.

Détails
 
Il a été mis au point vers 1910, la Grande-Bretagne et la France étudiaient aussi un appareil sur le même principe, principe connu depuis longtemps. Le recycleur Draeger et le premier appareil construit en grande série et pas seulement réservé aux militaires… il sera surtout utilisé par les entreprises de travaux sous-marins. Ses deux bouteilles de trois litres, l'une peinte en bleu, chargée d'oxygène à 200 atm, l'autre avec de l'air comprimé à la même pression est grise, donnaient une autonomie théorique de 88 minutes de travail à 40 m pour une immersion totale de trois heures. Une cartouche de soude absorbe le gaz carbonique, un manodétendeur délivre automatiquement le mélange oxygène + air à la bonne pression en fonction de la profondeur. Le « souffleur injecteur » fait faire la « boucle » au gaz mélangé.
Cet équipement coûteux à l'achat et à l'utilisation demandait des personnels qualifiés et une maintenance rigoureuse.

Poids bouteilles Medi
 
Très proche du Draeger, ce poids bouteilles est le premier fabriqué par Medi pour leur casque STG53.

Poids bouteille Medi
 
Avec le nouveau casque STG 721, Medi réalise un nouveau poids bouteille simplifié, c'est le plus couramment rencontré. Il est prévu pour une seule bouteille d’un litre à 200 atm, il ne peut donc servir que pour la sécurité et non comme stab…

Poids dorsal Medi.
 
En fonte, comme celui du Draeger dont il est très proche, ce poids dorsal fait partie en permanence de l'équipement du scaphandrier, car Medi n'a pas construit de recycleurs pour les Pieds-Lourds.

Poids ventral russe
 
Peu courant poids ventral militaire russe. Il est fonte.

Poids suédois Emil Carlsson.
 
Où mettre les plombs lorsque le casque n'a pas de collerette? À la ceinture sur les hanches…


Poids italiens Salvas
 
De forme classique ces plombs n'ont pas de crochets, ils sont à "bretelles".

Poids ceinture U.S
 
Ce modèle de ceinture de plomb avec bretelles est typiquement américain.
Il y a une moitié de ceinture qui manque…

Ceinture en cuir C. Petit
 
Elle peut être aussi de la marque R. PIEL, car elles sont identiques. Elle possède son passe-tuyau d'air, qui est souvent pris pour le passant du couteau… celui-ci est accroché à la languette en cuir sur la gauche.

Ceinture en cuir Hagenuk
 
Très proche de la ceinture C. PETIT ci-dessus, suite à leur ancêtre commun Denayrouze, on la différencie par son passe tuyau vertical. L'attache du couteau est identique.

Planchette écritoire
 
Planchette écritoire. Souvent un montage local et personnel, le besoin de marquer des informations était assez courant. Seul les russes, en s’inspirant fortement des planchettes écritoires des pilotes d’avions de chasse, en standardisèrent un modèle. Sa particularité est de pouvoir être éclairée, avec la torche, par en-dessous.

Gants Dräger
 
Les possibilités les plus courantes pour les mains des scaphandriers étaient :
- sans gants, les manchons étanches, en caoutchouc, aux poignets empêchaient l'eau de remonter dans la peau de bouc.
- avec gants faisant partie intégrante de la peau de bouc.
- avec gants séparés, leur étanchéité avec la manche de la peau de bouc se faisait entre deux colliers.

Jock-strap Siebe-Gorman
 
Équipement " admiralty " dans la Royal Navy cette sangle d'entre jambes est attachée aux crochets avant et arrière du casque, permettant ainsi de bien le maintenir sur les épaules du scaphandrier. Elle est connue en France sous le nom de trousse-couilles...

Passe-tuyau Siebe-Gorman.
 
C’est une pièce, en bronze ou en cuivre, qui maintient le tuyau d’air au niveau de la ceinture, ce qui permet de faire faire à ce tuyau la boucle de sécurité : connection du tuyau au casque, passage sous le bras gauche du scaphandrier, puis passe tuyau à la ceinture et remontée vers l’attache tuyau du casque. Cette boucle permet d’éviter l’arrachement de la connection d’air du casque en cas d’une forte traction accidentelle sur le tuyau d’air.

Passe-tuyau Ch. Petit.
 
Il peut être aussi fabriqué par R. Piel, car ils sont identiques.

Passe-tuyau Hagenuk
 
A la différence des Français ou des Anglais, le passe-tuyau Hagenuk est vertical à la ceinture.

Passe-tuyau Dräger
 
Nom impropre, car le tuyau est solidaire du passant de ceinture, en effet sur l'équipement Draeger le tuyau d'air qui arrive de la surface ne se branche pas directement sur le casque, mais il se connecte au niveau de la ceinture sur un tuyau intermédiaire qui lui est branché au casque. Cela peut permettre au scaphandrier de se libérer de son tuyau d'air, s'il est bloqué, et utiliser la réserve d'air de son poids ventral.

Coffres de transport.
 
C’est un accessoire indispensable pour transporter avec une bonne protection l’équipement du scaphandrier. Du magnifique coffre en chêne, standard pour l’équipement U.S MK V, au simple panier en osier, en passant par les caisses en bois pour les casques Denayrouze ou Piel , sans oublier les coffres militaires en métal, leur fabrication était de modèle et de qualité très diversifiée.

 


Filtre pour casques russes
 
Réparations, obstructions, découpages, le chalumeau était un outil souvent utilisé par les Pieds-Lourds, le danger pour les yeux restait le même sous l'eau et les fabricants proposaient un verre protecteur à fixer devant le hublot central.

Hublot filtre Siebe-Gorman
 
Comme en surface, le soudeur Pieds-Lourds doit protéger ses yeux, lors de ces travaux un hublot, avec un filtre pivotant se visse à la place du hublot normal.

Filtres pour casques anglais
 
Ces filtres pour la protection des yeux lors du découpage ou soudure, sont anglais, mais ne se retrouvent pas sur les catalogues Siebe-Gorman comme le filtre-hublot précédent qui est d'une autre qualité de fabrication… nous pensons qu’ils ont été fabriqués au cours de la WW2 par une entreprise qui pouvait rapidement répondre à ce besoin en temps de crise…

 


Caisse d'entretien Galeazzi

Détails
 
Elle contient l'outillage et quelques pièces de rechange pour la mise en œuvre du casque Galeazzi.

Caisse d'entretien du casque italien SIAS.

Détails
 
Elle contient le matériel et l'outillage pour un bon entretien du casque SIAS.

 


Peau de bouc 12 boulons Charles PETIT

Détails
 
Ce vêtement n'a jamais été utilisé, le perçage de la collerette pour le passage des "boulons" de la pèlerine du casque n'a pas été fait.

 


Pantalon de protection Morse
 
Désigné "chafing pants" dans les catalogues Morse, ce pantalon en forte toile de coton, protège la peau de bouc du scaphandrier lors de plongées en zones difficiles ou lors de longs travaux à genoux.

Ceinture "porte-poids" suédoise.
 
Comme le reste de l'équipement Carlsson, ce système est très particulier, en effet cette ceinture enserre le pantalon et la veste de la peau de bouc, qui est en deux parties, et en assure l'étanchéité, de plus elle supporte les poids latéraux en plomb.

 


Régulateur dorsal allemand Fr. FLOHR
 
L’entreprise Friedrich Flohr débute la fabrication de matériel de scaphandriers à Kiel, au cours de l’année 1890, avec un ensemble casque et régulateur dorsal proche du Denayrouze. Avec l’adoption, quelques années avant, par la Marine Impériale allemande d’un casque et régulateur dorsal fabriqué par Clouth et eux aussi proches du matériel Denayrouze, il était certain que ces équipements innovants intéresseraient les entreprises de travaux sous-marins.
Une particularité, intéressante de ce régulateur est la fermeture de l’un des deux côtés du réservoir, par un hublot identique au facial du casque, permettant de voir et de vider rapidement l’eau de condensation ou de fuite à l’intérieur du réservoir.

Ascenseur pour scaphandriers Pieds-Lourds.
 
Ce solide ‘trapèze’ de la Marine Nationale permet de faire descendre et monter les scaphandriers Pieds-Lourds, du bateau au chantier sous-marin et de faire leurs paliers de décompression, sans fatigue et en toute sécurité.

< retour